#134

"Si quelque chose m'a toujours profondément écœuré chez l'homme, c'est bien de voir comment sa cruauté, sa bassesse et son esprit borné parviennent à revêtir le masque du lyrisme."

-- Milan Kundera

La valse aux adieux (1976)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire